Lune de miel entre une startup et un hôtel de luxe

Alors que l’hôtellerie du luxe connaît une baisse de fréquentation (- 12 % du RevPar, le revenu par chambre disponible en janvier) depuis les attaques terroristes de l’année dernière, les hôtels redoublent d’ingéniosité pour attirer la clientèle. Il ne s’agit pas de baisser sans arrêt le tarif des chambres, mais de valoriser l’expérience vécue à l’hôtel. Un atelier insolite qui propose la dégustation de miel à l’hôtel Marignan 5* a attiré notre attention.

Si vous êtes un amateur de vin et qu’il ne vous viendrait pas à l’idée de mettre des glaçons dans votre Château Yquem, si vous êtes féru de caféologie et estimez que la gastronomie française est un joyau du patrimoine mondial de l’Humanité, alors il est temps pour vous de découvrir l’honeylogie, l’art de déguster et de décrypter le miel. Ce concept a été inventé par un passionné des abeilles, un ancien du monde des finances reconverti en apiculteur : Alain Coutant.

Une quarantaine de producteurs sélectionnés

« L’idée de départ était de simplifier le rapport au produit, de le découvrir et de le garantir », explique l’apiculteur, en pointant l’opacité du marché aujourd’hui en terme d’appellation et d’origine. La startup née l’année dernière travaille aujourd’hui avec une quarantaine de producteurs sur soixante-dix mille en France. Ensemble, ils s’engagent à analyser systématiquement chaque lot et à mettre en évidence l’origine, la composition et la traçabilité de leur miel. 

Marignan

«Personne ne connaît vraiment le miel»

Le lieu de l’atelier de dégustation dans un cadre luxueux à deux pas des Champs Elysées n’a pas été choisi au hasard. La jeune entreprise Honly se positionne comme experte dans le domaine. Elle est la seule à certifier le miel et part à la conquête de la haute gastronomie. Pour 60 euros et durant une heure et demie, une véritable honeylogue et ancien nez de la parfumerie, Marie Neveux, vous introduira dans cet univers des goûts et des sens, inconnu du grand public. « Tout le monde connait le miel mais personne ne le connait vraiment », explique Alain Coutant en évoquant l’idée de partage.

Oenologie, honeylogie…

La parallèle avec la dégustation du vin est explicite. « Dans le protocole de dégustation mis en place par Honly, le miel doit être dilué », poursuit-il en précisant qu’il faut «dépasser le sucré ».  Honly travaille avec le miel frais qui se conserve en dessous de 15 degrés et qui supporte mal la lumière et l’humidité. Un vrai produit de luxe, qu’on savoure en petite quantité et qu’on peut se procurer entre 7,5 et 10 euros les 150 grammes. Du jasmin dans le miel de Châtaignier de Bourgogne, de l’Amaretto, de la réglisse dans le miel de Montagne des Hautes Corbières… la liste des nuances des arômes est longue dans la cave aux 80 miels.

IMG_0331

«Ce miel est plein de nuances gustatives»

L’ancien candidat de Top-Chef, Juan Arbelaez, devenu chef du restaurant gastronomique de l’hôtel Marignan se dit enthousiaste d’avoir ces ateliers de dégustation dans son hôtel. « C’est super qu’on organise ce genre de manifestation. Le miel c’est un produit qu’on ne connaît pas beaucoup. J’ai dégusté ces miels et je trouve que les produits sont de très bonne qualité, plein de nuances gustatives ». Reste à savoir s’il est prêt à utiliser les miels Honly dans la préparation de ses plats et si cet atelier permettra d’attirer de nouveaux clients.

Les dates des prochains ateliers : 21 avril / 19 mai / 16 juin de 18h30 à 20h
Crédit photos : Fort et Clair Communication 

Assel Kipchakova

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s