« Mon RER A » : la nouvelle application de la RATP, incomplète et inutile

La RATP a dévoilé le 9 novembre une nouvelle application mobile dédiée au RER A, donnant en direct une estimation du temps de trajet et de l’état du trafic. Outil révolutionnaire ou application inutile ? Nous l’avons testée pendant une semaine.

12242193_10207958087809226_1799932055_n

Une application incomplète

L’application ressemble à s’y méprendre à celle « principale » de la RATP, dont elle partage le design et les couleurs : du vert, du blanc et du rouge. Elle n’offre pas les mêmes fonctionnalités pour autant puisqu’elle ne permet pas de préparer son trajet mais seulement de le suivre en temps réel sur la ligne A. Il faudrait donc combiner les deux pour une information optimale. La page d’accueil (photo ci-dessus) a le mérite d’être efficace puisqu’elle donne la position de tous les trains de la ligne, permettant de voir en un instant s’il y a des ralentissements, mais rien de plus.

Premier problème, tous les usagers de la ligne A ne sont pas logés à la même enseigne par l’application. S’il est possible de visualiser un trajet en direction de Saint-Germain-en-Laye, de Boissy-Saint-Léger et de Marne-la-Vallée ce n’est pas le cas pour les trains desservant Poissy et Cergy-le-Haut : plus aucune information n’est disponible après la gare de Nanterre-Préfecture, comme le montre le trajet grisé sur la photo ci-dessous.

12270446_10207958127010206_214033952_n

Sur Twitter les internautes s’interrogent sur les motivations qui ont amené la RATP à sortir une application qui exclut une partie importante des usagers de la ligne A. C’est le cas du collectif « Plus de train » dans un tweet publié le 11 novembre, soit deux jours après la sortie de l’application.

D’autres usagers estiment que ce sont toujours les mêmes qui sont laissés pour compte par la RATP.

Cette absence d’information pour une partie de la ligne A s’explique par le fait que la partie Nanterre Préfecture/Cergy et la partie Nanterre Préfecture/Poissy sont exploitées par la SNCF alors que l’application ne concerne que les parties exploitées par la RATP, c’est à dire 75% de la ligne. Seulement, la RATP et la SNCF sont liées par convention depuis 2013, ce qui explique l’incompréhension des usagers qui doivent changer d’application pour celle de la SNCF une fois passée la gare de Nanterre Préfecture.

Une application qui n’apporte pour l’instant pas grand chose

Suivre le trajet de son RER en temps réel est amusant un temps mais pas révolutionnaire. Les horaires des différents trains de la ligne A sont disponibles sur l’application originelle de la RATP donc l’application Mon RER A n’apporte rien de plus en l’état actuel. Sur une semaine d’utilisation, outre les nombreux « bugs » (toutefois fréquents au lancement de nouvelles applications), elle n’a pas amélioré notre façon de voyager. La lecture des panneaux d’affichages en gare est encore la solution la plus sûre pour ne pas se tromper de train. Surtout, nous n’avons ressenti aucune différence entre les moments où nous l’utilisions et ceux où nous ne l’utilisions pas ; elle ne change rien à notre confort de trajet et n’y apporte rien de plus.

Si la RATP se justifie par le fait que cette application ne soit qu’une première version et qu’elle soit sujette à amélioration le test sur une semaine n’est vraiment pas concluant.

Ce n’est donc pas cette première version incomplète de Mon RER A qui permettra à la RATP de devancer d’autres applications de transport qui lui font concurrence comme Horaires Me et Prochain Métro.

Laure-Hélène de Vriendt 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s