220 000 usagers fraudent la Sncf chaque jour

En 2014, 2.5 millions de procès-verbaux ont été rédigés par des contrôleurs Sncf. Seul un million de voyageurs ont régularisé leur situation, soit 40%. Aujourd’hui, 10% des voyageurs fraudent dans les trains Sncf qui ne nécessitent pas de réservation (RER B, D, E lignes H et K) et 3% dans les TGV. La fraude coûte chaque année 63 millions d’euros en Ile-de-France à SNCF Transilien. Parmi les fraudeurs, on trouve beaucoup d’étudiants.

Marine, 20 ans, a fraudé dans le RER E pendant 3 ans entre les stations Gare du Nord et Emerainville-Pontault-Combault. Élève en classe préparatoire, elle étudiait et habitait à Paris et disposait d’un pass Navigo pour le zone 1 mais lorsqu’elle rentrait chez ses parents qui habitaient la Seine-et-Marne, son pass ne fonctionnait plus. La solution ? Attendre le dézonage du samedi. Mais quand on finit à 17h30 le vendredi, difficile d’attendre le lendemain pour rentrer à la maison et dîner avec sa famille. Pour 30 minutes de RER E, elle ne se voyait pas payer 5 euros.<<Le prix du ticket pour quelques stations est ridiculement élevé, donc je n’avais pas l’impression de faire quelque chose de mal en fraudant. Si le ticket était à 1 ou 2 euros, je l’aurais acheté à chaque fois !>>.

Claire, 22 ans, a fraudé dans le RER B pendant six mois. Elle habitait Cergy-Pontoise et étudiait à la Sorbonne Paris IV. L’aller-retour coûte dix euros, un tarif qu’elle juge « scandaleux ». Si elle n’a pas choisi d’acheter un pass annuel c’est tout simplement parce qu’elle jugeait cela trop cher au regard de son utilisation. « Je n’avais cours que trois jours par semaine alors ça ne rentabilisait pas le pass Navigo. Je demandais aux gens si je pouvais passer avec eux dans le portique et je n’ai jamais eu de contrôle ». Les six mois restants, elle était en stage dans une entreprise qui payait la moitié des frais de transports et décidait alors de s’abonner.

D’autres fraudent en attendant leur carte Imagine’r. C’est la même chose chaque année, pour chaque étudiant qui débarque à Paris en septembre. La carte n’est valide qu’à partir du 1er octobre. Il faut donc acheter des tickets pendant un mois. Comptez environ 75€ pour un pass mensuel illimité en Ile-de-France par exemple. Certains étudiants comme Marc, 18 ans, décident de prendre le bus en attendant : « C’est plus facile de ne pas payer de ticket, il n’y a pas de portique et si on prend le bus aux horaires creux, il n’y a jamais de contrôleurs ». Mais il doit aussi prendre le RER E pour rentrer chez lui. « Je considérais qu’étant donné que j’avais payé mon abonnement annuel, je pouvais bien circuler pendant trois semaines sans acheter de nouveaux tickets. En payant pendant un mois, j’avais l’impression de payer deux fois ».

Même lorsqu’ils sont contrôlés, beaucoup parviennent à tirer profit des erreurs des contrôleurs. La seule amende que Marine a eue a été annulée. Le contrôleur de la SNCF ayant fait une erreur sur son nom, elle a pu dénoncer un vice de procédure et n’a pas eu à payer. D’autres donnent une fausse adresse et ne reçoivent jamais la facture. Pour remédier à cela, la SNCF lance son mois « zéro fraude » en Ile-de-France. La première opération coup de poing était menée le 3 novembre dernier. 150 contrôleurs étaient mobilisés pour contrôler tous les usagers de la Gare du Nord et de la gare de Magenta (RER E). En l’espace de deux heures, la Sncf enregistrait 1 404 verbalisations et encaissait environ 13 000€ directement sur place, auxquels s’ajouteront les amendes payées par courrier.

Alexandra Vieira

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s