Jeunes avec Macron : « Non, nous ne sommes pas un fan-club »

Lancé il y a quelques mois seulement, le collectif des « Jeunes avec Macron » veut promouvoir la parole du ministre de l’Économie chez les jeunes. Officiellement, ce n’est ni un fan-club, ni l’embryon d’un parti politique. Ses fondateurs lanceront d’ici la fin du mois un groupe de réflexion.

Au départ ce n’était qu’une idée. Celle de faire de la politique autrement, « pas pour peser ou avoir des postes ». Pierre Person, 26 ans, est cadre dans une grande entreprise. Avec trois autres amis, Sacha, Jean et Florian, ils ont toujours été engagés à gauche, mais pas n’importe laquelle. Ce centre-gauche « pragmatique » incarné par Dominique Strauss-Kahn notamment. C’est justement vers lui que les quatre compères jettent leur dévolu en vue de l’élection présidentielle de 2012. Dans cette campagne, DSK n’ira pas bien loin. « On a alors un peu perdu la tête » confie Pierre Person, qui prend ses distances avec la politique pendant quelques mois.

« Le PS est un parti sclérosé »

Fin août 2014, Emmanuel Macron, qui conseillait jusque là le Président François Hollande, est propulsé à Bercy. Dès le départ, ses prises de position séduisent les quatre militants. Mais hors de question de présenter Macron comme le nouveau DSK, qui « avait certains travers que n’a pas Macron ». Sa jeunesse, son franc-parler, sa « modernité » sont autant de qualités que lui reconnaissent Pierre et ses amis. Macron n’a plus sa carte du Parti socialiste ? Ce n’est pas grave, « aujourd’hui le PS est un parti sclérosé, je comprends que ça ne l’intéresse pas », persifle Pierre Person. Partant de ce constat, les quatre inconditionnels de l’hôte de Bercy ont décidé de créer « Les Jeunes avec Macron ». Le mouvement reste encore difficile à mettre dans une case. Ce n’est pas un parti, il n’a jamais été question d’en faire un courant au sein du PS, qui aurait empêché le collectif de « taper sur les partis », encore moins un fan-club. Pas question non plus de se substituer au service de communication de Bercy, qui « fait bien le job ». En clair, le collectif se veut être un relais indépendant et autonome de la parole du ministre de l’Économie. Son objectif : faire émerger ses idées chez les jeunes.

250 adhérents, 1000 sympathisants

Première étape de cette conquête du public jeune, le lancement d’un site internet fin juin. Pierre Person dit avoir été « surpris » par l’audience de la plate-forme. Elle s’est rapidement traduite en termes d’adhésions. « Aujourd’hui, nous sommes un noyau dur de 70 personnes, 250 adhérents, 1000 sympathisants ». Les nouveaux venus sont majoritairement de jeunes cadres CSP+ dynamiques, « de 26 ou 27 ans ». Pas de tractage sur les marchés ou de collage d’affiches, les Jeunes avec Macron veulent agir sur le terrain des idées. A charge pour ses membres de produire des éditoriaux, des notes, des fiches qui alimentent le site internet. Le tout, bien sûr, dans la ligne du ministre de l’Économie qui, selon eux, regarde le mouvement « avec bienveillance ». Interrogé à ce propos, le cabinet du ministre n’a pas répondu à nos sollicitations. Au moment où Emmanuel Macron est dans le collimateur d’une certaine partie de la gauche, le message des Jeunes avec Macron est clair : ils auront « vocation à [le] soutenir dans son avenir politique s’il en a un ». Et Pierre Person d’égrener quelques dates « 2022 ou plus tard, mais pourquoi pas 2017 ». Naturellement, il ne pense pas aux élections législatives.

Hadrien Bect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s